Accéder au contenu principal

Création de l'association

Les Mains Ont Des Oreilles ou Les « MODO » est une association que nous avons créée cet été. Nos enfants, Kyllian, Lucie, Calixte et Elyo, nous ont permis de nous rencontrer au SAFEP. Ensemble, nous nous sommes soutenus et, tout naturellement, l'idée de créer une association a émergé.
Notre association a pour objectif de soutenir, informer et rassembler des personnes, familles ou proches touchés par la surdité. Nous souhaitons qu'elle soit un espace de paroles, d'écoute et d'échanges conviviaux autour de ce handicap (nos doutes, nos inquiétudes, nos questions, nos parcours administratifs et médicaux... mais aussi nos espoirs et nos joies).
L'association est présente sur les réseaux sociaux pour agrandir les lieux de partage de ceux qui ne peuvent pas se déplacer sur Angers, ville où est basée l'association, et plus précisément au Centre Charlotte Blouin. Dans leurs locaux, nous organiserons des rencontres, Mathilde la Présidente, Karine la Vice-Présidente, Louise-Marie la Secrétaire et Angélique la Trésorière vous accueilleront. Les dates seront précisées ultérieurement.

Pour plus d'informations, vous pouvez nous contacter aux liens suivants :

Adresse mail : lesmainsontdesoreilles@gmail.comlesmainsontdesoreilles@gmail.com

A bientôt, Les « MODO »

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'AJPP - Allocation jounalière de présence parentale

L'AJPP ou allocation journalière de présence parentale Cette allocation est allouée par la CAF. Le dossier administratif est à faire par le médecin référent de votre enfant, ou son ORL. Il s'agit du cerfa 12666*03 . L'AJPP sera acceptée pour 310 jours ouvrés maximum sur 3 ans . On ne décompte pas les week-ends et jours fériés. Vous avez la possibilité de prendre soit des journées, soit des mois complets. Il n'est pas possible de prendre de demi-journées. Le montant de votre allocation variera selon vos jours déclarés. Vous devez prévenir votre employeur au minimum 48h avant par courrier. Vous trouverez à la fin de l'article un modèle de courrier. Une attestation sera à remplir tous les mois par vous-même et votre employeur. Vous devez y déclarer le nombre de jours pris ou mois complet (22 jours) et le montant de vos frais mensuels. Le montant de l'allocation varie selon le nombre de jours déclarés. Il est actuellement de 43,57€ quotidien

La découverte de la surdité de Jade

Voici le témoignage des parents de Jade : J’ai toujours voulu être maman et je me suis toujours imaginée chanter et raconter des histoires à mes enfants car dans la famille la transmission orale occupe une grande place. Cette transmission avait pour moi une place prépondérante dans la relation maternelle que je m’imaginais. Quand j’appris ma grossesse j’étais littéralement sur un petit nuage. Enfin je concrétisais un réel désir, avec mon mari que j’imaginais à juste titre un père formidable. Ma grossesse ne se passa non sans petits heurts mais rien qui ne pouvait laisser présager la suite. Le travail commença un vendredi soir et après un aller-retour à la maternité dans la nuit à 45 km et s’entendre dire « ce n’est pas pour tout de suite, rentrez chez vous » je passai le reste de la nuit à souffrir dans mon salon, à faire du ballon, soutenue par mon mari et surtout me disant intérieurement que je ne voulais plus y aller. Au petit matin n’y tenant plus, Gaël me traina de for

La découverte de la surdité de Lucie

Voici le témoignage des parents de Lucie : Lucie est née à terme après une grossesse sans problème notable en septembre 2014. Je ne souhaitais pas rester à l'hôpital et suis donc rapidement rentrée chez moi après les formalités classiques. Le test d’audition à la naissance venait de se généraliser, mais nous ne sommes pas restés assez longtemps pour qu’ils soient réalisés. Et n’y avons pas du tout pensé à ce moment là. Il n’y a aucun sourd dans notre famille et notre entourage et nous-mêmes ne connaissions pas du tout cet univers. Au départ j’ai porté Lucie en écharpe, mais très vite, elle n’a plus voulu. Dès la fin du premier mois on a compris que ce ne serait pas quelque chose de facile et évident avec elle, comme cela avait pu l’être avec son frère de deux ans son aîné. En fait, elle n’aimait simplement pas être portée. Elle était en cosy, on demandait aux gens de ne pas la porter, nous ne la prenions pas souvent dans nos bras, puisqu’elle semblait ne pas aimer ç